Comment vaincre le bégaiement ?

 

Dans une vidéo qui n’est plus en ligne, Yoann FREGET explique qu’il a bégayé très tôt, à l’âge de trois ans; la pratique du chant, notamment, l’a aidé à devenir ce qu’il est aujourd’hui, et hier soir, il a gagné le concours de chant The Voice !

J’avoue que j’ai voté pour lui, donc je suis ravie ! Non pas parce qu’il est bègue mais bien parce qu’il a une voix et un talent exceptionnels, qu’il chante avec toute son âme et toutes ses tripes. Il semble d’une grande simplicité, d’une grande générosité de coeur et c’est ce qui ressort de toutes ses prestations. Son succès est totalement mérité, à mon avis, car il avait ce quelque chose en plus… le bégaiement ?

En fait, les bègues sont des personnes qui peuvent être très intelligentes, mais surtout très émotives et sensibles, souvent exigeantes avec elles-mêmes. Elles peuvent se mettre la pression toutes seules sans qu’on ait besoin d’en rajouter.

C’est sans doute ce qui transparaît dans l’art de Yoann et qui l’avait handicapé pour la communication. Comme ils disent, c’est un OVNI ! Très bel ovni ! (Même si plus exactement, ils devraient plutôt dire “extra-terrestre” car OVNI signifie Objet Volant Non Identifié).

Merci Yoann d’être venu sur Terre et de partager avec nous le chant des Dieux ! 🙂

J’avais prévu de faire des vidéos expliquant comment prévenir au mieux les symptômes du bégaiement, surtout dès les premiers temps, vers 3 ans. Mais faute de temps, ce projet est mis en attente.

Cependant, je peux déjà vous dire que pratiquement tous les enfants bégaient à cet âge. Normalement, ce bégaiement disparaît, surtout si on n’insiste pas sur le fait que l’enfant bégaie.

Evidemment, je ne parle pas du cas de Yoann que je ne connais pas. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte dans un bégaiement.

Toutefois, j’ai traité plusieurs enfants qui commençaient à bégayer en donnant les conseils suivants à leurs parents :

-donnez plus d’importance au fond qu’à la forme, c’est-à-dire, ne reprenez pas votre enfant en lui faisant remarquer qu’il bégaie. Posez-lui des questions sur ce qu’il veut dire, intéressez-vous au sujet de la communication, et pas à la façon dont l’enfant a parlé. Vous ne feriez qu’entériner cette situation.

-Aidez votre enfant à s’exprimer par tous les moyens, notamment l’expression artistique. Cela l’aidera à se défouler, à exprimer ses colères ou ses frustrations, etc. Le chant, la musique et le théâtre sont particulièrement recommandés, mais aussi les pratiques corporelles comme la danse. Toutes les pratiques artistiques sont bonnes mais celles qui donnent des techniques de respiration et favorisent les échanges avec les autres (chant, théâtre) sont évidemment encore plus bénéfiques pour mieux communiquer.

-Donnez-lui un instrument à vent comme l’harmonica, la flûte, des jeux de souffle (comme faire des bulles de savon), etc. Il faut qu’il ressente la joie de respirer et la joie de vivre ! (cf. Vivre la joie de respirer, respirer la joie de vivre).

-Favorisez le lâcher prise plutôt que le contrôle ! Faites, par exemple, des séances d’éclats de rire, de trucs drôles, tout ce qui détend, délasse et permet de lâcher prise, en somme.

-Soyez cools vous-mêmes, apprenez à vous détendre, ne mettez pas trop de pression de temps ni sur vous ni sur votre enfant, laissez l’enfant rêver et réapprenez à rêver vous aussi…

-Donnez-lui du vocabulaire en lui lisant des histoires, des contes, de préférence (beaucoup plus riches en vocabulaire et en grammaire que toutes les histoires modernes), des magazines de son âge, etc.

-Favorisez la culture générale pour que l’expression soit encore plus facile

-Favorisez l’estime de soi, pratiquez une communication positive à la maison (les activités artistiques aideront grandement  à cela, encore une fois, vous avez un bon exemple avec Yoann).

Voilà, avec ces quelques conseils bien mis en pratique, la plupart des enfants qui bégaient devraient s’en sortir magistralement et surtout, connaître  la joie de communiquer.

Vous avez également un chapitre consacré au bégaiement dans mon livre “Les secrets de la réussite scolaire”  car, allez, je peux bien vous le dire maintenant, j’ai moi-même souffert de bégaiement et de troubles de la communication. Personnellement, j’ai choisi de devenir orthophoniste pour mieux comprendre ce qui m’arrivait et j’ai beaucoup pratiqué l’art sous plusieurs formes, ce qui m’a vraiment beaucoup aidée.

Je suis persuadée avec le recul, que la meilleure méthode pour vaincre le bégaiement est d’aider la personne à s’épanouir, à s’exprimer, à oser être soi-même. Car nous sommes tous définitivement des créatures merveilleuses !

Le résultat est qu’on a moins peur du regard des autres et que l’on s’accepte comme on est, et surtout, on peut aussi mieux rayonner dans sa vie et pourquoi pas, réussir en beauté, comme Yoann !

A très bientôt,

Nadège COMPPER.

Cet article comporte 3 commentaires
  1. […] Prenons l’exemple de Yoann FREGET, le talent gagnant de The Voice 2013 : il a su utiliser le chant pour se dépasser et libérer le talent qui couvait en lui, tout en apprenant les outils pour avoir une meilleure fluence vocale (non seulement grâce à la technique mais aussi et surtout, je pense, parce qu’il a pris confiance en lui et dépassé le regard de l’autre. cf. Comment vaincre le bégaiement). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 − 37 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WishList Member - Membership Software

FERMER

 Réussir en Beauté

 

EBOOK GRATUIT

 
Inscrivez-vous à la newsletter et obtenez l'extrait du livre "Libérez votre vie, libérez votre esprit", ainsi que le guide "Comment Réussir en Beauté"