Pourquoi j’arrête l’orthophonie libérale (2)

 

Bonjour les amis de Réussir en Beauté,

La dernière fois, je vous ai raconté pourquoi j’ai été orthophoniste tout court. Si cela vous intéresse et que vous avez raté cet épisode, je vous invite à le lire ICI.

Mais quand je lis mon récit, on dirait que, à un niveau orthophonique, j’étais parfaite, mais non, pas du tout ! C’est vrai que j’avais une petite avance pour les performances intellectuelles, que de côté-là tout allait plutôt bien, et que j’aimais corriger tout ce que je pouvais, mais j’avais moi aussi des choses à corriger, hélas !

Si vous me suivez depuis assez longtemps, ou si vous avez lu mon livre « Les secrets de la réussite scolaire », ou mon autre ouvrage « L’art, médium thérapeutique en orthophonie »,

j’ai aussi raconté que, comme j’étais très exigeante avec moi-même et que ma mère l’était aussi avec moi, j’étais souvent sous pression. Si je n’avais pas eu la musique et le piano, et l’expression artistique au sens large, je serais devenue bègue ou folle, dans le milieu où j’évoluais ! (voir l’article sur le bégaiement et les livres cités).

Mais j’étais très timide, je bafouillais, je bégayais parfois et j’avais un énorme manque de confiance en moi. J’étais plutôt renfermée et la prise de parole en public n’était pas mon point fort. Plus jeune, quand mes parents avaient de la visite, je me cachais sous mon lit  J’aimais bien raconter cela aux enfants qui venaient voir l’orthophoniste, la dame qui parle tellement bien qu’elle pouvait les corriger ! Je leur racontais « mon secret ». Vous pensez bien que cela les rassurait. Ils me regardaient soudain différemment et souriaient d’un air complice…

Comprendre les gens que l’on veut aider, c’est un atout très important et utile pour les aider, car on est passé par là et on à réussi à surmonter les obstacles.

Alors, pour revenir à mon histoire, pourquoi j’ai tant insisté pour devenir orthophoniste ? J’avais tant d’autres chemins possibles et j’étais tellement attirée par une carrière artistique !

Eh bien, justement, c’est parce que l’orthophonie, vue de l’intérieur, était la meilleure école pour moi. C’était une magnifique façon de prendre le taureau par les cornes, moi qui ai tendance à me battre et à relever les défis qui se présentent à moi.

Avec le recul, malgré tous les regrets que j’ai pu avoir sur mon chemin, l’orthophonie était la meilleure voie, à la fois pour aider les autres, certes, mais surtout pour que je comprenne mieux la communication au sens large, que j’apprenne à mieux m’exprimer et aussi, que j’apprenne la compassion, la tolérance et le lâcher prise.

L’ironie, c’est que je suis un peu comme les obèses qui ont maigri et qui gardent un schéma corporel d’obèse, alors qu’ils sont devenus minces. Je sais que cela va beaucoup mieux et que ma communication est nettement plus fluide à tous points de vue, mais (et c’est sûrement une bonne chose), je ne me positionne pas (plus) comme celle qui va « corriger » les gens parce que « moi je sais tout » ! 😉 (Voir l’article « Pourquoi j’arrête l’orthophonie libérale (1) »). J’avais aussi besoin d’apprendre à être plus bienveillante et humble, je l’avoue.

Maintenant, après 29 ans d’études (apparemment, j’ai dû redoubler plus d’une fois…,), je sais aussi que cela m’aide à comprendre comment, d’une manière générale, les maladies et les troubles se créent et pourquoi et comment on peut aussi les défaire. Je ne parle pas qu’à un niveau intellectuel et technique, mais à un niveau beaucoup plus profond et spirituel. Pour moi qui étudie la philosophie hermétique, c’est devenu une évidence :

Tout se crée à partir du mental et de la conscience de chacun.

Maintenant que je quitte le système standard, je peux vous dire que depuis quelques années, j’ai rebaptisé l’orthophonie comme la thérapie du 5° chakra, le chakra de la gorge ou le chakra de la communication (voir le livre « Vivre la joie de respirer, respirer la joie de vivre » (kindle) ou « Bien respirer et vivre heureux »(version papier). Voici ce que j’ai découvert dès la fin de mes études :

Tous ceux qui viennent se faire rééduquer en orthophonie, les enfants comme les adultes, y compris les orthophonistes, sont là pour équilibrer spécifiquement leur chakra de la gorge, l’expression orale et écrite, l’expression à travers le corps comme le graphisme et la voix, la compréhension et la communication au sens large, comme la communication non violente.

Il ne s’agit pas d’aider des malades en tant que victimes et de leur donner des techniques, mais surtout d’éduquer leur conscience et c’est pour cela que c’est souvent réversible, si la personne s’en donne les moyens en prenant toutes ses responsabilités.

En choisissant l’orthophonie, c’est donc un travail très important et très noble que j’ai eu la chance d’étudier et d’approfondir pendant 29 ans.

Et devinez quoi ? Quand on a fini ses études, on est censé quitter la formation et la pratiquer ailleurs, pour s’en servir, aider les autres, créer et vivre pleinement sa vie ! Je suis enfin diplômée, yes !

Connaissant les Principes du succès, j’ai bien sûr fait le choix de ne pas me plaindre de tout ce que je n’aimais pas dans ce système que je quitte car je vais entrer dans un système que je kiffe et avec lequel mes nouvelles dispositions mentales seront plus compatibles (plus d’information sur les Principes hermétiques en vidéo ICI).

La prochaine fois, je vous dirai ce que j’ai prévu de faire de toutes ces années d’expérience et d’expertise, ainsi que de toutes les formations complémentaires que j’ai ajoutées (notamment le coaching et les Principes du Succès), car cette période me permet de faire le point pour mieux rediriger ma barque. Je ne suis pas encore à la retraite et je ne la prendrai jamais, à l’instar de mon mentor Jack Canfield ! Comme vous l’aurez compris, j’ai encore beaucoup de talents inexplorés et mon intention est de continuer à m’épanouir et jouir de la vie, tout en aidant un maximum de personnes à en faire de même.

Au fait, avez-vous vu que j’avais sorti mon premier cours en ligne d’orthophonie intitulé « Comment corriger la déglutition ? ». Je vous invite à le découvrir sur cette page. Pensez à en parler autour de vous ! J’y ai mis toutes mes compétences de 29 ans et aussi tout mon cœur ! C’est la rééducation préalable à toute rééducation de l’articulation (renforcement musculaire).

Ce cours est le premier d’une série que je consacrerai à l’orthophonie, pour que toutes ces années d’expérience servent au plus grand nombre et à des prix raisonnables. J’ai, par exemple, l’intention de créer ma méthode de lecture, aussi complète et exhaustive que possible, car c’est un projet de longue date qui m’est apparu primordial, malgré toutes les méthodes qui existent. J’ai trouvé qu’il manquait toujours quelque chose donc je vais essayer de combler ces manques.

Depuis le 26.07, j’ai également la très grande joie d’être collaboratrice pour le magazine Féminin Bio. Mon premier article traite du zozotement. Après tout, tout a commencé par là… ;-). Ces articles seront mensuels. Stay tuned!

Je reste bien sûr à votre disposition pour des séances de coaching individuel, car j’adore toujours aider les gens, avec bienveillance, et leur rendre le sourire (voir les témoignages) !

A très bientôt,

Avec tout mon amour,

Nadège COMPPER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

95 − = 90

FERMER

 Réussir en Beauté

 

EBOOK GRATUIT

 
Inscrivez-vous à la newsletter et obtenez le guide "Comment Réussir en Beauté"