Privilégiez l'écriture à la main pour étudier !

Écrire à la main, c’est mieux pour l’apprentissage, une étude le montre !

PAR GULNAZ SAIYED 
27 JANVIER 2011 (traduction automatique puis correction rapide par N.COMPPER)

J’ai mis des (…) quand il me semblait que je n’avais pas suffisamment compris le texte en anglais… mais l’essentiel est là !

Ecrire avec un stylo et du papier….

Une nouvelle étude montre que les outils d’autrefois peuvent faire de vous un meilleur apprenant.

Bien sûr, pour beaucoup, écrire à la main semble un peu rétro. Cependant, utiliser un clavier ou un écran tactile à écrire est un processus cognitif radicalement différent de l’écriture à la main, selon une étude publiée dans la revue Advances dans Haptics.

Les chercheurs Anne Mangen, de l’Université de Stavanger en Norvège, et Jean-Luc Velay, un neuroscientifique français, ont déclaré que leur recherche indique que l’augmentation de l’écriture numérique dans les écoles doit être examinée de plus près.

Jacob Payne, 28 ans, peut-être typique de la nouvelle génération. “Je ne peux pas vous dire la dernière fois que j’ai écrit plus de quelques phrases à la main “, a déclaré Payne, journaliste à Louisville, Ky.« Cela fait littéralement fait des années ».

Payne a dit qu’il n’avait tout simplement pas besoin d’utiliser du papier et un stylo, car il  pouvait enregistrer numériquement, rapporter, modifier et publier ses travaux avec des iPads, des ordinateurs portables et des téléphones.

Avec plus de diplômés, tels que Payne, ayant une bonne maîtrise de la technologie, les écoles préparent les élèves à être tech-savy (dépendants de la technologie) à un âge précoce.

La calligraphie n’est pas un enseignement obligatoire dans les écoles Illinois. Et l’écriture cursive ne fait pas partie du Common Core State Standards Initiative, qui est adopté par la plupart des États américains, tandis que les compétences de saisie au clavier sont spécifiquement requises.

Les chercheurs ont constaté que l’écriture à la main était fondamentalement différente du fait de taper sur un ordinateur. Et les gens qui apprennent de nouvelles lettres, comme les enfants qui apprennent à lire pour la première fois, ou à l’âge adulte qui apprennent une deuxième langue avec de nouvelles lettres, retiennent mieux information lors de l’écriture des lettres à la main, selon les recherches du Velay.

L’acte physique de tenir un crayon et de former les lettres envoie des signaux de retour vers le cerveau. Cela laisse une “mémoire motrice», ce qui fait que plus tard, il est plus facile de se rappeler les informations liées à la moticité, selon l’étude.

Lorsqu’on a demandé aux adultes dans l’étude du Velay, soit par saisie ou écriture, d’apprendre 10 nouvelles lettres inconnues, ceux qui avaient appris à la main étaient plus susceptibles de se rappeler les lettres correctement.

La tomodensitométrie cérébrale a montré que quand ils se souviennent de chaque lettre, la partie de la fonction motrice de leur cerveau était également active. Inversement, ce n’était pas le cas pour les gens qui ont appris de nouvelles lettres avec un ordinateur. Leurs esprits n’avaient pas relié à la lettre avec une fonction sensori-motrice.

Le mouvement pour «la frappe d’un T n’est pas différent de la frappe d’un Y”, a déclaré Mangen. De plus, quand “vous écrivez quelque chose sur le clavier, vous obtenez la sortie visuelle ailleurs, sur l’écran,” contrairement à quand vous regardez votre main lorsque vous écrivez sur papier, dit-elle. Cela signifie que d’apprendre à écrire à la main peut renforcer les compétences en lecture. Mangen dit qu’elle comprend les avantages de la dactylographie-c’est tout simplement plus rapide.

Cependant, le fait que l’écriture à la main peut être relativement “long et difficile” pourrait être la raison pour laquelle ce processus peut être aussi utile pour déclencher des processus cérébraux, dit-elle.

Payne a dit que la vitesse est une compétence nécessaire pour son travail (…). Cependant, il reconnaît que quelque chose est perdu avec l’écriture à la machine, et qu’il allait «essayer de se concentrer plus” s’il avait le temps d’écrire à la main.

(…)

La plupart des écoles prennent encore le temps d’enseigner «les manœuvres de l’écriture», mais il y a un intérêt croissant des jeunes étudiants à utiliser les machines, dit Owens.

Un problème se pose, cependant, si “l’un prend la place de l’autre”, a déclaré Mangen. Les processus cognitifs doivent être gardés à l’esprit lors de la mise en œuvre de nouvelles idées dans les écoles, dit-elle. La recherche est importante pour comprendre avant de “louer et applaudir” la technologie et ses usages, dit-elle.”

Je reprends. Cela me rappelle l’institutrice de mon fils, au CP, qui trouvait qu’il était en avance à l’écrit, donc elle l’avait mis sur ordinateur ! J’ai vite mis le holà car l’année du CP est l’année où les apprentissages doivent s’ancrer de la meilleure façon, et la plus durable aussi. Et j’avais raison ! 🙂

Donc, en résumé, quand vos enfants ou vous-même devez apprendre une leçon, vous la retiendrez plus facilement en écrivant, car vous aurez gravé les informations dans votre cerveau.

J’en avais déjà parlé dans mon livre “Les secrets de la réussite scolaire” (www.publibook.com rubrique Santé/Famille) car sans parler d’études scientifiques, c’est quelque chose qui relève du bon sens, n’est-ce pas ?

A bon entendeur salut !

A très bientôt,

Nadège COMPPER.

Lisez l’article en anglais ici : http://news.medill.northwestern.edu/chicago/news.aspx?id=177291

Cet article comporte 2 commentaires
    1. Merci pour ce complément d’information. Je n’ai pas tout à fait compris, cependant. Vous voulez dire que la personne, au lieu, d’écrire, peut dicter ce qu’elle veut écrire ? J’ai déjà utilisé ce type de logiciel et en effet, c’est très performant avec un peu de patience, le temps que le logiciel apprenne les mots les plus utilisés (j’écris beaucoup de compte-rendus avec des mots spécifiques à l’orthophonie)… Mais là, il s’agit d’apprendre sa leçon, comme écrire un plan, faire un résumé, etc. Le fait d’écrire soi-même permet au cerveau de mieux engrammer l’information, qui sera d’autant mieux restituée en situation. Si le contexte dans lequel on apprend se rapproche du contexte dans lequel on doit restituer, le rappel de l’information se fait plus facilement. Au plaisir d’échanger,
      Nadège.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER

 Réussir en Beauté

 

EBOOK GRATUIT

 
Inscrivez-vous à la newsletter et obtenez l'extrait du livre "Libérez votre vie, libérez votre esprit", ainsi que le guide "Comment Réussir en Beauté"